Sélectionner une page

Samedi 28 août, à 19h

Malmundarium
Cour intérieure de l’abbaye de Malmedy

Entrée : 18€  /  Prévente : 15€

Infos : 0498 / 54 24 83

« Soirée opérette »

Les airs connue comme « J’aime les militaires », »Rossignol de mes amours », « J’ai deux amants »(Messager) « La griserie » »Jalousie »(M.Yvain) et les duo « Barcarolle »,  » Prendre le thé à deux » etc,,

L’opérette française est née dans un contexte bien précis : celui du contournement de la censure et du rejet des grands spectacles bourgeois. Elle se distingue ainsi de l’opera buffa italien qui, à la manière de la commedia dell’arte, s’est davantage développé dans une tradition de divertissement plutôt que de satire. L’opérette n’est pas non plus l’équivalent du Singspiel, forme germanique proche de l’opéra-comique, aux intrigues souvent fantastiques et dénuées de tout esprit satirique, (comme La Flûte Enchantée). Elle ne se compare pas non plus à la zarzuela espagnole née dans les fiestas aristocratiques de Madrid. « L’opérette est une fille de l’opéra-comique ayant mal tourné, mais les filles qui tournent mal ne sont pas toujours sans agrément », Camille Saint-Saëns. L’opérette a pour vocation de faire rire. On y retrouve l’alternance entre scènes parlées et chantées, alors que l’opéra-comique traite le plus souvent de sujets sérieux, historiques ou mythologiques, l’opérette propose un spectacle joyeux et satirique. 

Juliette Allen              soprano

Julie Bailly                 mezzo-sopano

Pierre Romainville     ténor

Jean-Denis Piette       Baryton

Dans des extraits musicaux de :

« Les mousquetaires au couvent »                Louis Varney

« La Périchole »                                            Jacques Offenbach

« La vie Parisienne »                                     Jacques Offenbach

« Orphée aux enfers »                                   Jacques Offenbach

« Le chanteur de Mexico »                            Francis Lopez

« La Grande Duchesse de Gerolstein »         Jacques Offenbach

« L’amour masqué »                                      André Messager

« Jalousie »                                                    Maurice Yvain

….